Actualités

Comités diocésains et Jumelages locaux

Histoire des deux diocèses et du Jumelage

CRÉATION et nos créations

PRIÈRES PARTAGÉES

Galerie d’images

 
 

 


Imprimer l'article

Plan du site

Contact

Mentions Légales

Conception et réalisation DSFI SARL

Vous êtes ici : Accueil >> Histoire des deux diocèses et du Jumelage > > Naissance et histoire des deux diocèses et du Jumelage

4. Histoire du jumelage Koupèla Lyon

Un dialogue à ouvrir

Les échanges et les rencontres nous font découvrir deux histoires et deux sociétés.

Deux histoires, d’abord, que nous partageons pour partie :

- La Haute Volta, devenue Burkina Faso) n’a-t-elle pas fait partie des colonies françaises ?
- Qui n’a pas entendu parler des tirailleurs sénégalais qui, pour la plupart, venaient de la Haute-Volta et étaient embarqués à Dakar, d’où leur nom ?

Une histoire qui laisse des traces et qui touche forcément nos relations.

Deux sociétés ensuite :

- L’une riche, au régime démocratique ancien et bien inscrit dans nos vies.

- L’autre en voie de développement, et qui a découvert depuis peu le pouvoir des urnes.

S’ÉCOUTER pour entreprendre des relations fraternelles en Christ.

Un effort, une attention pour une vigne généreuse, porteuse des fruits de Paix et d’Espérance.

Le travail des hommes photo jumelage

Mission de l’Eglise de mars 93, donne le sens d’un jumelage diocésain

« Un jumelage est un moyen que se donnent deux diocèses pour annoncer ensemble la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, en partageant joies et peines, réussites et échecs, espérances et joies .  »

Dans cette perspective, c’est tout le diocèse, les paroisses comme les institutions, en somme toutes les forces vives du diocèse qui, en ce qui les concerne, en sont les protagonistes.

Quitter son diocèse, Accueillir

Les premières années, deux pionniers, les PP Chartier et Plasson, puis une communauté de la Sainte Enfance partirent à Koupéla.

En raison de ces liens d’amitié, la première paroisse fondée par Mgr Yougbaré fut celle de Pouytenga le 15 mai 1957, elle reçue le nom de Notre Dame de Fourvière.

En 1962-63 un autre prêtre, P Claudius Séon a séjourné quelques années à Tenkodogo et au Petit Séminaire de Baskouré.

D’autres séjours furent ceux de prêtres de Koupéla, comme le P. Léandre Lofo vicaire Général, venu en 1958 à Saint Pothin, ND de l’Espérance de Villeurbanne et d’autres prêtres en mission d’études. Des opportunités, des circonstances heureuses ( intronisation ) ou malheureuses ( obsèques ) ont permis des visites réciproques d’évêques par exemple, Mgr Paul Bertrand en 1986 avec des laïques de Villié-Morgon.

La Coopération Ecclésiale incertaine fut relancée avec Philippe et Elisabeth Guigou.

En 1992, durant une dizaine de jours le Cardinal Decourtray accompagné d’une délégation de douze personnes se rendit à Koupéla.

Accueil à Ouagadougou photo jb jumelage

En retour, Monseigneur Yougbaré fut invité à la clôture du Synode du diocèse de Lyon.

Pour les 100 ans de l’Evangélisation, Mgr Ponson, alors Vicaire Général de Mgr Billé se rendit à Koupéla.

Le désir d’atteindre les Communautés

est porté par les Comités de jumelage créés de part et d‘autre.

À Lyon, le Comité s’insère dans le Service Diocésain de Coopération Missionnaire. A Koupéla, dans le :Comité de Coopération Inter - Ecclésiale (CCIE).

Père Alain Baptiste, Délégué Episcopal à la Coopération Missionnaire, confie en 2002 la responsabilité du jumelage à Jean et Jeannette Borel. C’est à cette date que les Religieuses du Carmel de Roanne, sollicitées pour porter par la prière cet engagement, décident d’entrer activement dans le jumelage et établissent des liens avec les Sœurs de l’Immaculée Conception de Koupéla.

Des comités se créent dans les paroisses jumelées, Ils souhaitent être la conscience missionnaire de leur Communauté.

Mai 2004, une délégation de Koupèla vient à Lyon ; Janvier 2005, une délégation lyonnaise se rend au pèlerinage de Koupèla. Elle est conduite par Mgr Thierry Brac de la Perrière. Le Jubilé d’Or des relations des deux diocèses se prépare, la Charte du Jumelage est élaborée.

communautés en marche vers le sanctuaire de Binatenga photo jumelage